L’agriculture française en 2019.

Article écrit par Louis, élève de 1e aménagements paysagers.

Les difficultés que rencontrent les agriculteurs en 2019.

Depuis les années 1960, 40 à 60 % des exploitations sont en difficulté.Les propriétaires de ces exploitations touchent moins que le smic.La plupart de ces exploitations sont des petites exploitations familiales où il n’y a pas de salarié au sein de l’exploitation. Les raisons de ces difficultés sont : les charges et le prix du matériel trop importants, les conditions climatiques qui se dégradent avec notamment le réchauffement climatique, l’interdiction du glyphosate très prochainement et la main d’œuvre trop cher.

champphoto S. Savoie

L’agriculture détruit elle vraiment l’environnement ?

Quelques façons de travailler peuvent avoir des conséquences sur l’environnement comme : le labour qui abime les sols en mélangeant les différents horizons et en créant de l’érosion. Mais cependant, le labour est de plus en plus oublié par les agriculteurs car ce n’est plus assez rentable de labourer une parcelle : trop de temps de travail.
Il y a aussi l’utilisation des engrais et herbicides notamment le glyphosate qui va être interdit. Certains agriculteurs ne l’utilisent plus depuis des années et trouvent que ça ne fait pas un trou dans le budget, au contraire.Acheter des litres de glyphosate coûte très cher.
Mais d’autres agriculteurs ne voient pas leurs exploitations sans glyphosate et disent même que cela pourrait empirer leur situation économique actuelle en n’obtenant pas les rendements d’aujourd’hui.

Les solutions pour l’agriculture aujourd’hui : faire partie d’une CUMA.

Une CUMA est un ensemble d’agriculteurs qui se regroupent. Ils ont à payer leurs inscription à la cuma.A partir de cette adhésion,ils pourront bénéficier de tous les tracteurs, outils de la cuma et pourront aussi être aidés ou aider d’autres agriculteurs qui ont plus d’hectares qu’eux. C’est comme de la solidarité.
Cette solution est rentable. Cela évite d’acheter le matériel même s’il y a une inscription payante ; Cela peut être une bonne solution si on commence dans l’agriculture et qu’on n’a pas beaucoup de matériel.

Une cuma a aussi un président qui dirige, organise des réunions toutes les semaines pour l’attribution du matériel et il gére aussi le budget. Souvent la cuma est mono marque et reste chez une marque en particulier (Fendt, Jhon Deere, Massey Ferguson).
Mais certains agriculteurs veulent travailler seuls et veulent avoir leur propre matériel.

Faire durer et entretenir sont matériel.

Certains agriculteurs préfèrent avoir leurs matériels et investissent un minimum mais le matériel est cher.
Il faut compter 74 000 euros pour un pulvérisateur vicon. Alors ils préfèrent faire vieillir leurs tracteurs qu’utilisaient leurs parents et grands- parents. Ils les entretiennent, les lavent, en prennent soin, les garent à l’abri. Cette méthode est utilisée dans les fermes familiales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s